Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on First Nations News, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@firstnationsnews.com

Advertisements

Après 18 ans, le gouvernement n’a « rien à déclarer » en lien avec le Programme provincial de surveillance des populations fauniques

Tuesday, October 2nd 2012 10:20:36am

Toronto, le 2 octobre 2012 « L’Ontario ne perçoit pas les répercussions de la foresterie à l’échelle provinciale sur les espèces fauniques », déclare le commissaire à l’environnement de l’Ontario, M. Gord Miller. Ce dernier publie aujourd’hui la partie II de son rapport annuel de 2011-2012, Perdre la main. Malgré une obligation juridique à cet effet, M. Miller dit que le ministère des Richesses naturelles (MRN) ne surveille pas adéquatement les populations fauniques des forêts et qu’il ne tient pas compte de ces renseignements dans ses propres politiques de gestion forestière.

Il y a 18 ans, une évaluation environnementale de portée générale autorisait le MRN à planifier la récolte du bois d’oeuvre ainsi que les activités connexes de cette industrie. L’évaluation imposait aussi des conditions juridiquement contraignantes, dont l’une d’entre elles consistait à fonder un programme provincial de surveillance pour évaluer les conséquences de la récolte du bois d’oeuvre sur les espèces sylvicoles.

« Le Programme provincial de surveillance des populations fauniques devait former une partie essentielle de la gestion forestière en Ontario. Toutefois, la surveillance exhaustive et nécessaire de la faune n’a jamais eu lieu, dit M. Miller. En conséquence, on ignore si notre gestion forestière protège la faune à long terme ou non. »

Le commissaire à l’environnement détermine que le Programme provincial de surveillance des populations fauniques imposé par la loi est dysfonctionnel depuis longtemps :

• Le MRN ne dispose même pas d’une liste des espèces à surveiller;
• Les données que le MRN déclare sont en grande partie recueillies dans des secteurs où la récolte commerciale du bois d’oeuvre ne se pratique pas et par de tierces parties ou par d’autres programmes ministériels qui n’ont rien à voir avec la foresterie;
• Le gouvernement de l’Ontario n’a jamais accordé les fonds, ni les ressources adéquates au programme pour mener à bien son objectif original. Les données les plus récentes du CEO montrent que le programme n’a reçu que 6 % du financement proposé à l’origine pour effectuer les travaux de base.

« Le MRN n’a pas accompli son devoir de surveiller les espèces fauniques dans les forêts de l’Ontario, dit M. Miller. Cependant, le ministère de l’Environnement (MEO) porte aussi une part du blâme. Le MEO aurait dû renforcer les conditions de l’évaluation environnementale. Après 18 ans, le gouvernement n’est toujours pas en mesure de garantir aux Ontariens que les activités de gestion forestière sont capables de soutenir le patrimoine naturel de nos forêts publiques. Par exemple, lorsqu’on a interrogé le MRN au sujet des résultats du programme de surveillance depuis 2009, il a dit qu’il n’avait rien à déclarer. »

Le CEO est nommé par l'Assemblée législative pour agir comme agent de garde environnemental et indépendant pour la province et faire rapport sur les décisions gouvernementales environnementales.

Lisez le chapitre « Rien à déclarer » : L’échec du Programme provincial de surveillance des populations fauniques. Téléchargez la version intégrale de la partie II du rapport annuel de 2011-2012 du commissaire à l’environnement de l’Ontario intitulé Perdre la main. www.eco.on.ca

Jean-Marc Filion (porte-parole pour le commissaire) sera disponible pour des entrevues à la conférence de presse à Queen’s Park ainsi que par téléphone des 11h 705-492-6997.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Hayley Easto
Coordonnatrice, Communications et Relations externes
Commissaire à l'environnement de l'Ontario
416-325-3371 / 416-819-1673
1-800-701-6454
hayley.easto@eco.on.ca

Also available in English.