Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on First Nations News, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@firstnationsnews.com

Advertisements





Le secteur ontarien de l’énergie solaire souffre des incertitudes liées au micro-programme de TRG, prévient le commissaire à l'environnement de l'Ontario

Wednesday, July 21st 2010 10:26:46am

Pour publication immédiate

Le secteur ontarien de l’énergie solaire souffre des incertitudes liées au micro-programme de TRG, prévient le commissaire à l'environnement de l'Ontario

"L'Office de l'électricité de l'Ontario (OEO) doit divulguer en entier les hypothèses financières dont il dispose pour justifier les coupures du micro-programme de tarif de rachat garanti (TRG) de l’Ontario pour l’énergie renouvelable", dit M. Gord Miller, le commissaire à l'environnement de l'Ontario. "Les personnes ne croiront plus à l’engagement de l’Ontario pour l’énergie verte", prévient-il. "Nous avons besoin de voir les données financières complètes dont il s’est servi pour justifier la baisse du taux."

Le 2 juillet, l’OEO a proposé de réduire le tarif de l’énergie solaire décrit dans le micro-programme de TRG de l’Ontario. Il a dit que le changement permettrait d’abaisser le taux de rendement du capital investi déraisonnablement élevé que touchent les promoteurs de projets.

Les parties concernées ont jusqu’au 3 août pour formuler des commentaires sur les changements proposés, mais M. Miller dit "qu’il est impossible de tenir une consultation efficace tant que les faits ne sont pas connus." Grâce aux pouvoirs d’enquête dont il est investi en vertu de la Charte des droits environnementaux de 1993, le CEO a demandé à l’OEO, en date du 16 juillet, de divulguer en entier les hypothèses financières et la méthodologie dont il s’est servi pour calculer le nouveau prix inférieur. "Jusqu’à présent, dit M. Miller, je n’ai reçu aucune réponse."

Le nouveau taux accordent 58,8 ¢/kWh aux installations solaires au sol pour l’électricité qu’elles produisent. Le tarif précédent, de l’ordre de 80,2 ¢/kWh, ne serait versé qu’aux installations solaires montées sur les toits. Cette réduction des revenus de 27 % touche les installations qui produisent moins de 10 kilowatts (kW) d’électricité et habituellement montées sur les propriétés résidentielles, les fermes et les petites entreprises. Cette inquiétante réduction aurait une incidence sur environ 11 000 demandes pour poser une installation solaire au sol.

L’industrie solaire de l’Ontario a précipité la tenue d’une rencontre de discussion ouverte pour parler des causes, des conséquences et des solutions liées au changement de taux. Cette rencontre aura lieu ce jeudi 22 juillet de 19 h à 22 h à l’hôtel Hilton Garden Inn dans la circonscription de Vaughan en Ontario. Plus de 200 personnes s’y sont déjà inscrites.

- 30 -

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Hayley Easto, coordonnatrice, Communications et Relations externes
Bureau du commissaire à l'environnement de l'Ontario
Tél. : (416) 325-3371 / Service de renseignements sans frais : 1-800-701-6454
hayley.easto@eco.on.ca

Also available in English